Loircowork - Magazine du territoire Loir-Lucé-Bercé - Juillet 2019
Magazine du territoire Loir-Lucé-Bercé – N°5 – Juillet 2019
Sylvain Bidier, Héléna Péan et Loïc Richer

Loircowork, le premier espace de travail partagé est ouvert depuis Avril

La Communauté de Communes Loir-Lucé-Bercé a inauguré le 1er avril, LoirCoWork, son premier espace de travail partagé, sur la Zone d’Activités Economiques à Loir-en-Vallée. Ce lieu éphémère annonce un projet d’ampleur qui verra le jour courant 2021.

Les élus, moteur dans la création d’un espace de coworking

Galiène Cohu et Denis Turin, vice-présidents de la Communauté de Communes Loir-Lucé-Bercé, se sont impliqués depuis 2 ans dans la stratégie du développement de la filière numérique sur Loir Lucé Bercé. « Le déploiement de la fibre optique sur le territoire a fait prendre conscience que cette technologie pouvait être un formidable outil de développement économique pour notre milieu rural, expliquent-ils. Le projet de créer un espace de coworking coulait donc de source. » Les deux élus et le Pôle Développement Economique et Numérique ont multiplié les réunions, organisé des événements. Ils se sont entourés de partenaires, très impliqués dans la démarche, pour concrétiser cet espace de coworking. « C’est une nouvelle étape dans la stratégie de développement économique de notre territoire », confirme Béatrice Pavy-Morançais, présidente de la Communauté de Communes.

Aujourd’hui, près de 15 000 espaces de travail partagé existent en France avec une forte croissance depuis quelques années. Ce sont aussi 22% des salariés qui télétravaillent et 52% qui souhaitent travailler en dehors de leur bureau habituel. Par ailleurs le statut de micro-entrepreneur a permis également d’accroître le nombre d’entrepreneurs pour atteindre près de 800 000 free-lances en France.

Localisé dans un atelier-relais de la Zone d’Activité Economiques de l’Aurière, Loircowork est composé d’un plateau de coworking pouvant accueillir jusqu’à 50 personnes, de 4 bureaux privatifs, d’un espace de restauration. Le coût de la transformation de ce site, 43 000 €, a été supporté en intégralité par Loir Lucé Bercé.

Loircowork, un outil important pour le développement économique

« Nous avons initié la démarche Loirtech pour créer un écosystème dynamique sur la filière numérique. C’est un sujet crucial pour le développement économique à venir sur notre territoire, rappelle Ronan KerisitResponsable du pôle développement économique et aménagement numérique. LoirCoWork et la présence d’une école numérique participent à accroitre notre visibilité et notre attractivité »

Cet espace de coworking est ouvert à tous les profils : entrepreneurs, futurs chefs d’entreprise, télétravailleurs, étudiants… Pour faire vivre le lieu une tarification adaptée a été mise en place. L’adhésion est fixée à 40 € annuel pour les coworkers et 90 € mensuel pour les locataires des bureaux privatifs. Dès l’ouverture ces tarifs ont permis à la structure de trouver son public.

« Ces prix comprennent la connexion fibre et l’ensemble des prestations du lieu. Loircowork est accessible 7/7 jours via un badge sécurisé. Toute inscription se fait exclusivement à partir du site www.loircowork.com » précise Ronan Kerisit.

La gestion du tiers-lieu confiée à un manager.

Héléna Péan est arrivée mi-avril au sein du Pôle développement économique et numérique pour gérer et animer ce lieu. Elle est chargée d’accueillir les coworkers, de la faire la promotion du lieu, d’organiser les évènements… « C’est une véritable opportunité pour moi originaire du territoire de pourvoir participer à cette aventure. Mon parcours professionnel axé communication et marketing me permet de pouvoir mettre mes compétences au service d’un projet original. » nous confie Héléna Péan.

« Nous constatons la réussite de cette première structure éphémère, les besoins sont réels et nous aurons rapidement la nécessité de pérenniser le travail que nous avons engagé » indique Denis Turin.

Sur cette même zone, un projet de plus grande envergure est en cours d’élaboration avec un début des travaux prévus en 2020. « Ce lieu sera un véritable outil dédié au développement économique de notre territoire, il en sera également une vitrine » conclut Béatrice Pavy-Morançais.

Suite à l’étude de faisabilité confiée à un cabinet d’architecte, ce futur bâtiment comprendra un espace de coworking, une pépinière d’entreprises, deux salles de formation/conférence et un lieu ouvert au public où il sera mis à disposition toutes sortes d’outils (fab-lab), sur une superficie de 600 m2.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *